21 26 34 04 / 09 37 37 47 / 07 21 60 85 FAX : 21 26 82 04 rip.ept@gmail.com

Single Blog Title

Atelier Régional

Avec l’appui technique du Réseau africain de la campagne pour l’éducation pour tous (ANCEFA) et le soutien financier du Fonds de la société civile pour l’éducation (FSCE III), le Réseau Ivoirien Pour la Promotion de l’Education Pour Tous (RIP-EPT) a organisé du 08 au 23 Août 2017, des ateliers régionaux sur le renforcement de la collaboration entre les syndicats d’enseignants et les ONG contre l’immigration illégale et la qualité de l’école dans les régions de BOUAKE, KORHOGO, ODIENNE, MAN, DALOA et GAGNOA. Ce sont 28 représentants d’organisation du système éducatif et d’ONG de chaque région soit au total 112 participants qui ont été formés.

Les objectifs de ces ateliers sont :

  • de veiller à ce que les OSC comprennent la nécessité d’un partenariat stratégique entre les syndicats d’enseignants et les ONG et chercher les moyens d’approfondir cela ; en vue de permettre aux participants d’avoir une compréhension claire du droit à l’éducation dans des écoles qui respectent les enfants, en particulier les droits des filles ;
  • d’approfondir la compréhension des liens entre la mobilisation des ressources intérieures et la promotion d’une Education de qualité en vue d’élaborer un plan pour les actions de suivi au niveau régional ;
  • de renforcer les capacités des participants à assurer la sensibilisation du grand public et des médias sur les menaces que pose la privatisation/commercialisation de l’éducation et les sources alternatives de financement durable en vue de permettre aux ONG et les syndicats d’enseignants de s’attaquer collectivement aux lacunes politiques en matière d’éducation au niveau régional;
  • de renforcer les capacités des participants à l’appropriation des stratégies clés du plan décennal 2016-2025 en vue de permettre aux syndicats d’enseignants et les mouvements de la société civile de faire un plaidoyer auprès des autorités administratives sur les réformes fiscales progressives qui entraineront l’augmentation des dépenses dédiées à l’éducation publique en vue d’accroitre l’accès, d’améliorer la qualité et de mettre fin à la commercialisation de l’éducation.
  • de renforcer les capacités des participants à la compréhension des causes et des risques de l’immigration illégale et à l’appropriation de bonnes pratiques pour lutter contre cette immigration en vue de sensibiliser les organisations de la société civile sur les causes et les conséquences de l’immigration clandestine et s’approprient les bonnes pratiques contre cette immigration.